Le cours de pas de deux, ou souvent appelé aussi cours d'adage, permet de travailler la relation de partenariat entre une danseuse et un danseur. A l'issue d'une barre et d'un milieu assez courts permettant un échauffement efficace et complet, plusieurs enchainements sont proposés afin de travailler les bases et techniques du partenariat (équilibres, travail de la distance, décalés, tours avec partenaire, quelques portés) et éventuellement les mettre en application dans des chorégraphies plus longues ou extraits du répertoire.
Le pas de deux nécessite un travail assez différent de la technique classique habituelle : le danseur doit servir la danseuse, la tenir, la faire tourner, la porter, de manière générale lui faciliter le travail, sans la gêner, sans s'effacer non plus. La danseuse doit elle apprendre à faire confiance à son partenaire. Comme tout partenariat, des automatismes sont nécessaires mais arrivent assez rapidement après quelques exercices, toujours dans la bonne humeur, indispensable pour la confiance entre les partenaires. Ce travail nécessite un très bon niveau en classique individuellement (avancés et professionnels), et une bonne maîtrise des pointes pour les danseuses.
Le pas de deux est essentiel dans la danse, il est souvent le moment fort, point d'orgue du ballet classique, mais il peut aussi prendre des dimensions très différentes, par exemple dans des créations plus néo-classiques où il explore des techniques de déséquilibres, contacts... La plupart des chorégraphes s'accordent sur l'importance technique, émotionnelle et sensorielle du pas de deux dans leurs créations.
A la fin du cours, un enchainement ou une petite variation est proposé aux danseurs et danseuses séparément qui peuvent ainsi retrouver leur danse individuelle, à la manière des variations qui suivent les pas de deux dans les ballets classiques.

Les professeurs (pour adultes)